Drôlement Cérébral

Archives Radotoir # 14

Politiciens en campagne électorale
(tous partis confondus)
Campagne improvisée
étiquette: Diffammation records
 
Il s'agit en fait d'un ramassi des meilleures insultes qu'on peut entendre en campagne électorale, comme en font foi les chansons:
  • Si tu continues, m'a te faire disparaître
  • Viens que je te raye de la carte
  • T'es rien qu'un pas fin
  • Celui qui le dit, celui qui l'est
  • Mon candidat est plus fort que le tiens
  • Laissez-moi encore bitcher (reprise d'une chanson d'Alys Roby)

Il y a même des politiciens qui s'impliquent plus directement dans cet album:

Jean Lapierre

  • C'est qui le prochain que je vais traiter de Nazi?
  • Quand mes adversaires sont dans la lune, je leur suggère le camps de concentration

Pierre Pettigrew

  • J'avais oublié de vous traiter de poche
  • S'il y a quelqu'un qui sait ce que c'est un loser, c'est bien moi

L'album se termine avec une chanson qui résume tout:

  • Une insulte, ça comble toujours un vide

C'est un album très aggressif, qui tombe souvent dans la démagogie.  Par contre, ça ne fait pas vraiment avancer les choses.  Ce que l'on retient surtout, c'est la forme et non le message, de surcroit, le mélomane en perd au change.  Ce qui est encore plus dommage, à la fin de chaque chansons, on nous présente des excuses, même sur des points qui n'en mérite pas!

Cote: 6 rectitudes politiques exagérées sur 10

À venir
 
Wayne Gretsky
Je vais m'en sortir, combien on gage?
 
Élections 2006: Débats électoraux
Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
étiquette: soporifique
 
Syndiqués de la fonction publique  (réaction face à la loi spéciale décrétée par le gouvernement Charest)
C'est supposé être nous qui gouvernent le Québec
étiquette: Indignation records

Enter supporting content here